La démarche du Challenge Data vise avant tout à équiper les 90% des collectivités françaises qui selon l’Observatoire Open Data des Territoires ne publient toujours pas leurs données, bien qu’elles soient concernées par la Loi pour une République numérique.

En effet, Datactivist, l’ANCT et SciencesPo Saint Germain en Laye partent du constat que si les collectivités n’ont pas ouvert de données, c’est qu’elles n’ont pas pu le faire, faute de temps, de ressources et d’une expertise spécifique. Le Challenge Data vise à leur mettre à disposition ces 3 éléments :

  1. Une équipe de 5 à 10 étudiants qui travaillera en collaboration avec la collectivité pour ouvrir des données
  2. Une démarche claire et une documentation précise à suivre pour identifier, publier et valoriser des données (voir ci-dessous)
  3. Des experts disponibles tout au long des 5 jours pour guider les équipes, résoudre les problèmes techniques et s’assurer du bon déroulé de la démarche (voir rubrique « Les experts »)

Une méthodologie par étape

Au cours des 5 jours, l’équipe d’étudiants suivra une méthodologie éprouvée en 5 étapes.

A la fin de chaque étape, l’équipe dédiée à la collectivité produit des livrables qui seront remis à la collectivité. Le détail de la méthodologie a été publié sur l’Open Data Canvas.

L’implication des participants : seulement un peu de temps

Le Challenge Data a été pensé de manière à ce qu’il puisse se coupler avec le quotidien des agents des collectivités. Aussi, pour participer, est-il seulement nécessaire de :

  • mettre à disposition un référent pour l’ensemble de la démarche, pour pouvoir suivre et guider le travail des étudiants du 21 au 25 novembre. La collaboration se fera en distanciel, via des points en visio ou par téléphone fixés par le référent (en avance si possible).
  • informer les services en amont du challenge des potentielles sollicitations pendant les différentes sessions (demandes de fichiers, d’informations, etc.)
  • Assister au temps de restitution et inviter les élus si possible. Ce temps de restitution est important pour les étudiants mais également pour la collectivité qui verra les avancées permises par le Challenge.